Le nouveau droit en matière de santé des végétaux est entré en vigueur au 1er janvier 2020. Il contient de nouvelles dispositions concernant le feu bactérien. A partir de 2020, il ne sera plus obligatoire de signaler ni de combattre cet organisme, sauf en Valais. Il ne sera donc quasiment plus possible d’affecter des moyens financiers à la surveillance du feu bactérien et à la lutte contre ce dernier. En effet, nous avons appris à gérer le feu bactérien au fil des années et la Confédération doit désormais utiliser les moyens disponibles pour lutter en priorité contre les nouveaux organismes de quarantaine.

Concrètement, cela signifie qu’il n’y aura plus de contrôle systématique. L’accent est davantage mis sur la responsabilité individuelle de chacun. Quiconque possède des plantes hôtes dans des « zones à faible prévalence » doit vérifier au moins une fois par an (de préférence en été) si ses plantes hôtes sont contaminées par le feu bactérien.

Plantes interdites : les interdictions cantonales de planter certaines plantes ont été levées avec l’introduction des nouvelles dispositions au 1er janvier 2020. Celles ordonnées par la Confédération pour les Cotoneaster et les Photinia (P. davidiana et P. nussia) restent en vigueur

Néanmoins, malgré le changement de régime de contrôle, le feu demeure une maladie bactérienne dangereuse. Nous vous demandons de vérifier vos plantes hôtes vous-même.

Vous trouverez des informations sous www.feuerbranch.ch.

Administration communale